Accompagner un proche lors d’un deuil périnatal

22 décembre 2022


Accompagner un proche lors d'une deuil périnatal

La perte d’un bébé lors de la période prénatale est une épreuve très difficile dans le parcours des parents. Ainsi, la souffrance d’un proche qui vit la perte de leur bébé peut nous faire sentir démunies et indisposé à bien les accompagner. En ce sens, plusieurs personnes peuvent se sentir inconfortables, d’autres peuvent réagir de manière maladroite et certains peuvent simplement éviter le sujet. Cependant, les parents qui traversent ce deuil ont grandement besoin du support de leurs proches. De ce fait, nous désirons vous outiller pour vous aider à mieux accompagner un proche lors d’un deuil périnatal.

 

Peur de dire les mauvaises choses

Il est fréquent d’avoir de la difficulté à trouver les bons mots ainsi que les bonnes actions à entreprendre lorsqu’un de nos proches souffre. Il est tout à fait normal et valide de craindre de dire la mauvaise chose ou encore d’empirer la situation. C’est important de comprendre que pour les parents endeuillés, avoir une personne de confiance qui est disponible afin de les écouter est d’une grande aide. En ce sens, leur donner un espace afin de partager leurs peines et raconter leurs souvenirs ne causera pas davantage de peine. Au contraire, cela leur permet d’exprimer leurs émotions et par le fait même, de les soulager.

Voici certains conseils que vous pouvez mettre en application lorsque vous accompagnez un proche endeuillé :

– Utiliser un ton de voix neutre et délicat

 

– Offrez vos sympathies aux parents. Pour ce faire, vous pouvez leur dire que vous être présent pour eux afin de les aider, que leur situation vous touche et que vous pensez à eux lors de cette épreuve difficile. N’hésitez pas à leur faire part de votre peine, il peut être réconfortant pour les parents de savoir que le décès de leur enfant a également affecté leurs proches. Vous pouvez également démontrer votre sympathie à travers votre langage non verbal tel qu’un câlin, une poignée de main, etc.

 

– Appelez le bébé par son nom et encouragez les parents à parler de leur bébé. Il peut être réconfortant pour les parents de parler de leur enfant, ne changer donc pas de sujet s’ils vous en parlent, car cela pourrait les blesser. Écoutez-les raconter leurs précieux souvenirs rattachés à leur bébé aussi longtemps qu’ils en ont besoin. En cas de doute, simplement leur demander s’ils désirent parler de leur histoire et partager leur vécu.

 

– Rassurer les parents. Lors d’un deuil périnatal, les parents peuvent ressentir le besoin d’entendre que leur enfant a reçu tout l’amour ainsi que les soins nécessaires et qu’ils ne sont pas responsables de la perte de leur bébé.

 

 

Évitez de dire ou de faire

 

Certains mots et certaines actions peuvent avoir des répercussions négatives. Ainsi, voici des phrases et actions à éviter lorsque vous accompagnez un proche en deuil périnatal:

 

– Évitez de dire certains clichés qui sont vides de sens tel que : « C’est pour le mieux », « Au moins vous savez que vous êtes fertile » ou « Au moins vous avez un autre enfant ». Ce type de phrase peut venir minimiser la perte ainsi que la souffrance des parents.

 

– Ne pas juger ou prendre les réactions personnellement. Les comportements ainsi que les émotions lors d’un deuil peuvent être plus vifs et puissants. Il est donc normal que des sentiments tels que la culpabilité, la peur et la colère surviennent de manière plus spontanée.

 

– Éviter de dire que vous comprenez la peine, sauf si vous aussi avez traversé la même épreuve. Même dans ce contecte, il est important de ne pas comparer les sentiments et les vécus puisque chaque perte ainsi que chaque processus de deuil sont différents.

 

– Éviter de dire aux parents comment ils devraient se sentir ou bien ce qu’ils devraient faire afin d’aller mieux. Même si vous faites cela de manière bienveillante, il ne faut pas forcer la récupération en période de deuil. En ce sens, n’essayez pas de forcer les parents à sortir de la maison ou de parler de leurs émotions s’ils n’en ont pas envie. Il est essentiel de respecter le rythme des parents.

 

– Ne cherchez pas à ce que les parents vous consolent de votre peine. Il est normal de ressentir du chagrin à la suite du décès. Cependant, les parents ne sont pas en mesure que vous apportez le réconfort nécessaire afin de vous aider. N’hésitez pas à aller chercher de l’aide professionnel au besoin.

 

Pour conclure, rappelez-vous qu’il n’existe pas de remèdes ou de phrases miracles afin de faire disparaitre la tristesse et la colère des parents endeuillés. Malgré cela, votre présence ainsi que votre écoute peuvent grandement faire la différence afin de les accompagner durant cette épreuve difficile. Si vous observez que les symptômes de déprime s’aggravent avec le temps, n’hésitez pas à faire part à vos proches de vos préoccupations de manière bienveillante afin d’obtenir de l’aide professionnelle.

 

Si vous accompagnez une personne vivant un deuil périnatal et désirez du support pour vous aider à mieux accompagner votre proche, contactez nous. Nos infirmières sont formées en soutien au deuil périnatal et sauront vous guider.

 

Sources :

Les perséides (2021) Soutien au deuil périnatal : Aider un proche vivant un deuil. https://www.lesperseides.org/soutenir

CHU Sainte-Justine (2019). Les mots à utiliser et ceux à éviter : Accompagner les parents endeuillés. https://www.chusj.org/fr/soins-services/C/complications-de-grossesse/Deuil-perinatal-mort-perinatale/aider/accompagner/mots-a-utiliser

Les informations fournies sur cette page le sont à titre indicatif seulement et ne constitue en aucune circonstance une démarche de diagnostic ou d’évaluation médicale quelconque. En tant qu’utilisateur, vous reconnaissez que vous ne pouvez vous fier à l’information contenue sur cette page pour votre propre santé ou condition.


Prenato ne fait aucune représentation ou garantie, qu’elle soit expresse ou implicite, concernant l’exactitude, l’exhaustivité, l’actualité, le caractère comparatif ou l’utilité de toute information contenue ou mentionnée sur cette page. Puisque l’information relative au domaine de la santé évolue constamment, celle contenue sur cette page pourrait être ou devenir désuète, incomplète ou incorrecte. L’utilisation de ce site ne saurait constituer une relation « médecin-patient ». Toute question visant votre santé devrait être adressé à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé.


En utilisant ce site, vous reconnaissez que Prenato ne pourra en aucune circonstance être tenue responsable de toute décision, geste ou action posé par vous en lien avec l’information contenue aux présentes.


Aucune reproduction du contenu n’est autorisé sans le consentement préalable et écrit de Prenato.

Points de service

  • Québec
    QG – District Santé
    990, route de l’Église, suite 302
    Québec, Qc, G1V 3V5
  • Blainville 
    75, boul. des Châteaux, #209
    Blainville, Qc, J7B 2A4
  • Montréal
    5045, rue Jean-Talon Est #203
    Saint-Léonard, Qc, H1S 0B6
  • Vaudreuil-Dorion 
    11, boul. de la Cité-des-Jeunes #104
    Vaudreuil-Dorion, Qc, J7V 0N3
  • Vaudreuil-Dorion (Radiologie)
    Radimed
    65, boul. de la Cité-des-Jeunes
    Vaudreuil-Dorion, Qc, J7V 7E6
  • Pointe-Claire (Radiologie)
    Radimed
    215, av. Frobisher
    Pointe-Claire, Qc, H9R 4R9
  • Brossard
    Quartier Dix30
    9140, boul. Leduc, suite 235
    Brossard, Qc, J4Y 0L2
  • Saint-Paul (Joliette)
    756 Boul de l’industrie
    Saint-Paul, Qc, J0K 3E0

info@prenato.ca

Québec : 418-476-2155

Montréal : 514-509-2066

Sans Frais : 1 877-362-8602