Grossesse: Diastase des grands droits

La diastase des grands droits est une problématique fréquemment rencontrée chez les femmes pendant et après la grossesse. Lors de la grossesse, le corps sécrète de la relaxine, une hormone qui permet un écartement des os du bassin en vue de l’accouchement. Cela crée également un relâchement au niveau de la ligne blanche qui sert d’attache aux muscles abdominaux. La diastase des grands droits est la séparation excessive des muscles abdominaux superficiels.

 

Quelles sont les conséquences?

 

Les muscles abdominaux jouent un rôle de stabilisation de la région lombaire. À cause de la croissance du bébé, il y a une expansion de la paroi abdominale, ce qui amène un changement de la posture. La diastase des grands droits peut occasionner des douleurs à la région lombaire et pelvienne, un dysfonctionnement des muscles du dos, une diminution de la stabilité du bassin, des hernies ombilicales et inguinales et des descentes d’organes.

 

Comment détecter la diastase des grands droits?

 

Pendant la grossesse, il est possible d’observer un gonflement de l’abdomen entre les muscles abdominaux lors d’un demi-redressement assis. Après l’accouchement, on observe généralement un espace entre les abdominaux en bas et en haut du nombril. Pour vérifier vous-même si vous avez une diastase : couchez-vous sur le dos et placez vos doigts en haut et en bas du nombril. Effectuez un demi-redressement assis en ne soulevant que la tête et les épaules. Vérifier avec vos doigts si vous sentez un espace entre vos abdominaux. Calculez l’espace entre les abdominaux avec vos doigts en comptant le nombre de doigts nécessaire afin de combler l’espace. Un espace de plus de 2 doigts est considéré comme excessif et nécessite une prise en charge afin de le réduire.

 

Comment prévenir la diastase?

 

Des exercices permettant une répartition optimale de la charge sur la région lombo-pelvienne peuvent aider à prévenir la diastase avant la grossesse et la réduire lorsqu’ils sont effectués après l’accouchement. Il s’agit d’exercices d’activation du transverse de l’abdomen (abdominaux profonds) et de renforcement du plancher pelvien.

Pendant la grossesse, il y a certains mouvements à éviter comme les rotations du haut du corps à répétitions, le soulèvement de charges lourdes, les redressements assis, l’exercice de la planche abdominale ainsi que tout exercice qui risque d’étirer les muscles abdominaux (exemple : exercice sur ballon suisse avec extension du corps vers l’arrière). Pour se lever du lit, il est préférable de plier les genoux et de se tourner sur le côté afin d’utiliser les bras pour vous aider à vous redresser.

 

Collaboratrice Prenato: Marie-Andrée Pronovost/ Physiothérapeute / Clinique de réadaptation Hippo-Action

Les informations fournies sur cette page le sont à titre indicatif seulement et ne constitue en aucune circonstance une démarche de diagnostic ou d’évaluation médicale quelconque. En tant qu’utilisateur, vous reconnaissez que vous ne pouvez vous fier à l’information contenue sur cette page pour votre propre santé ou condition.


Prenato ne fait aucune représentation ou garantie, qu’elle soit expresse ou implicite, concernant l’exactitude, l’exhaustivité, l’actualité, le caractère comparatif ou l’utilité de toute information contenue ou mentionnée sur cette page. Puisque l’information relative au domaine de la santé évolue constamment, celle contenue sur cette page pourrait être ou devenir désuète, incomplète ou incorrecte. L’utilisation de ce site ne saurait constituer une relation « médecin-patient ». Toute question visant votre santé devrait être adressé à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé.


En utilisant ce site, vous reconnaissez que Prenato ne pourra en aucune circonstance être tenue responsable de toute décision, geste ou action posé par vous en lien avec l’information contenue aux présentes.


Aucune reproduction du contenu n’est autorisé sans le consentement préalable et écrit de Prenato.