Grossesse: Éclosion de rougeole

Si vous suivez moindrement les actualités, vous avez probablement réalisé que plusieurs éclosions de rougeole avaient fait leur apparition dans la province de Québec et même ailleurs au Canada. Le ministère de la Santé a d’ailleurs lancé une alerte publique et on appel à la vaccination. Quels sont les risques pour les femmes enceintes?

 

Les premiers symptômes annonciateurs de cette maladie grave ne sont pas les fameuses rougeurs, mais bien une forte fièvre, un écoulement nasal, de la toux, la conjonctive et un malaise généralisé. C’est ensuite qu’apparaissent les rougeurs au niveau du visage et du corps. On parle d’une période d’incubation de 7 à 14 jours et une personne infectée commencera à être contagieuse 4 jours avant l’apparition des dites rougeurs. Suite à la manifestation au niveau de la peau, la contagion demeure présente pendant 4 jours. Très contagieuse, la rougeole peut être contractée par voie aérienne. Malheureusement, même sans contact direct, il est possible d’en être atteint. Il suffit d’emprunter le même ascenseur ou de passer dans le même lieu qu’une personne malade. C’est d’ailleurs le cas à Laval où certains lieux sont désormais déclarés comme à surveiller.

 

D’une durée de 1 à 2 semaines, les complications vont de l’otite à la pneumonie, en passant par des convulsions, des dommages au cerveau ou même le décès. C’est pourquoi on demande une vigilance accrue, principalement pour les personnes avec un système immunitaire affaibli comme les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes déjà malades ou immunosupprimées ou encore les bébés encore trop jeunes pour être vaccinés.

 

La grossesse et la rougeole

 

Les femmes qui contractent la rougeole pendant leur grossesse peuvent subir une fausse couche, une naissance prématurée ou la naissance d’un bébé de faible poids. Si vous êtes en âge de procréer ou prévoyez devenir enceinte prochainement, assurez-vous de votre immunité contre la rougeole, une simple prise de sang permet de le faire. Renseignez-vous auprès de votre professionnel de la santé. Si vous n’êtes pas immunisée contre la rougeole, votre professionnel de la santé vous proposera alors de recevoir le vaccin en deux doses. Pour être efficace, il doit être administré au moins 30 jours avant que vous deveniez enceinte. Notez qu’il doit également s’écouler 30 jours entre les 2 doses.

 

Vous avez été en contact avec une personne atteinte de rougeole?

 

Communiquez rapidement avec votre professionnel de la santé. Il sera alors possible de vérifier si vous pouvez recevoir un vaccin ou une injection d’anticorps contre l’infection. Ce vaccin peut être efficace en prévention seulement s’il est donné dans les 72 heures suivant le contact. L’injection d’anticorps permet d’obtenir une protection immédiate si elle est donnée dans les 7 jours qui suivent le contact avec une personne contagieuse. Les femmes enceintes non immunisées contre la rougeole et ayant été en contact avec le virus peuvent recevoir l’un ou l’autre des traitements.

 

Les cas de rougeole déclarés récemment sont considérés comme des éclosions locales. Elles sont généralement causées par des personnes non immunisées ayant contracter le virus dans un autre pays et l’ayant transporté au Québec suite à leur retour, comme c’est le cas à Laval. Dans d’autres cas, les éclosions ont été causées par la diminution du taux de vaccination des enfants dans certaines communautés locales. Encore aujourd’hui, la vaccination reste le moyen le plus efficace de prévenir une éclosion et de protéger les populations vulnérables.

 

Si vous êtes inquiète, l’équipe Prenato vous recommande de contacter votre professionnel de la santé. Nous pouvons procéder à la validation de votre immunité contre la rougeole avec votre prescription médicale.

 

Référence : Gouvernement du Québec 

Les informations fournies sur cette page le sont à titre indicatif seulement et ne constitue en aucune circonstance une démarche de diagnostic ou d’évaluation médicale quelconque. En tant qu’utilisateur, vous reconnaissez que vous ne pouvez vous fier à l’information contenue sur cette page pour votre propre santé ou condition.


Prenato ne fait aucune représentation ou garantie, qu’elle soit expresse ou implicite, concernant l’exactitude, l’exhaustivité, l’actualité, le caractère comparatif ou l’utilité de toute information contenue ou mentionnée sur cette page. Puisque l’information relative au domaine de la santé évolue constamment, celle contenue sur cette page pourrait être ou devenir désuète, incomplète ou incorrecte. L’utilisation de ce site ne saurait constituer une relation « médecin-patient ». Toute question visant votre santé devrait être adressé à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé.


En utilisant ce site, vous reconnaissez que Prenato ne pourra en aucune circonstance être tenue responsable de toute décision, geste ou action posé par vous en lien avec l’information contenue aux présentes.


Aucune reproduction du contenu n’est autorisé sans le consentement préalable et écrit de Prenato.