>

Grossesse: Le premier trimestre

Le test positif est posé sur le coin de la table, vous le regardez avec fébrilité, mais aussi avec un peu de peur. Un événement qui viendra chambouler le reste de votre existence et qui apporte son lot d’inconnu. À quoi faut-il penser lors de notre premier trimestre de grossesse?

 

Rendez-vous médicaux

Dès le début de grossesse, prenez rendez-vous avec le professionnel qui fera le suivi de votre grossesse, que ce soit un médecin ou une sage-femme. C’est cette personne qui pourra évaluer vos besoins médicaux pendant la grossesse. À savoir si certains de vos antécédents nécessitent un suivi particulier ou si vous devez réaliser des tests supplémentaires. C’est aussi à ce moment qu’on vous remettra vos prescriptions afin de réaliser une échographie de clarté nucale et un test de dépistage de la trisomie. Vous pourrez alors prendre rendez-vous pour bénéficier du Programme québécois de dépistage prénatal de la trisomie 21 ou encore venir nous rencontrer chez Prenato afin d’évaluer, avec une plus grande précision (jusqu’à 99,9%), vos risques réels de porter un enfant atteint de trisomie 21. De notre côté, nous pouvons aussi dépister l’ensemble des trisomies, les anomalies des chromosomes sexuels, ainsi que certaines déficiences génétiques. C’est donc à vous de voir jusqu’où vous désirez pousser le dépistage prénatal. Sachez d’ailleurs que nos services sont remboursés par plusieurs assureurs.

 

Si vous n’aviez pas débuté, c’est le moment de débuter vos vitamines prénatales !

 

L’alimentation

Certains aliments que vous consommiez régulièrement deviennent plus risqués pour vous et votre bébé. Vous devez donc, dès le début de la grossesse, faire attention à ce que vous mangez et buvez. Certains sont à prendre avec modération, comme la caféine ou encore les édulcorants comme l’aspartame. D’autres sont à retirer complètement.

 

Voici une liste des aliments que vous devriez éviter :

 

– Alcool et spiritueux

 

– La caféine (avec modération)

 

– Les poissons fumés et crus

 

– Les viandes crues (tartare par exemple)

 

– Les graines germées

 

– Les crustacés crus

 

– Les fromages au lait cru

 

– La croûte des fromages

 

– Les charcuteries

 

– Les œufs crus

 

Bien que cette liste puisse sembler restrictive, le respect d’une alimentation sans risque peut vous éviter un bon nombre de maladies, bactéries ou parasites comme la listériose, la salmonellose, la toxoplasmose et ainsi, vous aider à mettre au monde un enfant en santé.

 

Consultez les recommandations de l’Agence de santé publique du Canada.

 

Adapter sa vie professionnelle

Avez-vous un travail particulièrement physique ? Êtes-vous en contact avec un nombre incalculable de maladies infantiles à risque pour votre foetus? Votre corps est-il exposé à des chocs ou encore des produits chimiques ? Une foule de questions sont à vous poser, puisqu’elles peuvent avoir une incidence directe sur la santé de votre bébé. Dès le premier test de grossesse positif, certaines femmes sont automatiquement retirées de leur emploi ou encore réaffectées à des tâches administratives. En fait, si votre employeur ne peut pas vous retirer du danger à la source, il devra vous retirer entièrement de votre poste. Si vous croyez que votre travail nécessite un retrait immédiat, consultez votre médecin rapidement. C’est lui qui pourra vous remettre un certificat visant au retrait préventif.

 

Quelques informations sur le retrait préventif ici ! 

 

Malgré tous ces efforts pour vous aider à vivre un beau début de grossesse, il se pourrait que vous ressentiez quelques changements physiques et hormonaux. L’intensité des symptômes est différente d’une femme à l’autre. Le premier trimestre est souvent le plus difficile puisque c’est la période des fluctuations hormonales qui peuvent causer des nausées et des vomissements. Vous pourriez aussi ressentir une grande fatigue.

 

Profitez-en pour vous reposer !

Les informations fournies sur cette page le sont à titre indicatif seulement et ne constitue en aucune circonstance une démarche de diagnostic ou d’évaluation médicale quelconque. En tant qu’utilisateur, vous reconnaissez que vous ne pouvez vous fier à l’information contenue sur cette page pour votre propre santé ou condition.


Prenato ne fait aucune représentation ou garantie, qu’elle soit expresse ou implicite, concernant l’exactitude, l’exhaustivité, l’actualité, le caractère comparatif ou l’utilité de toute information contenue ou mentionnée sur cette page. Puisque l’information relative au domaine de la santé évolue constamment, celle contenue sur cette page pourrait être ou devenir désuète, incomplète ou incorrecte. L’utilisation de ce site ne saurait constituer une relation « médecin-patient ». Toute question visant votre santé devrait être adressé à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé.


En utilisant ce site, vous reconnaissez que Prenato ne pourra en aucune circonstance être tenue responsable de toute décision, geste ou action posé par vous en lien avec l’information contenue aux présentes.


Aucune reproduction du contenu n’est autorisé sans le consentement préalable et écrit de Prenato.