Naissance: L’accouchement physiologique et les trucs pour le réaliser! (2 de 2)

Lors de notre dernier article, Prenato a abordé les bienfaits d’un accouchement physiologique (accouchement vaginal sans péridurale), toutefois les façons de se préparer à ce type d’accouchement n’ont pas abordées. Évidemment, un accouchement naturel nécessite quelques préparatifs afin de mieux gérer la douleur pendant le travail actif. Voici donc quelques suggestions Prenato pour faciliter votre accouchement physiologique!

 

Bougez!

L’un des conseils que l’on peut vous donner est définitivement de bouger pendant la phase de travail actif. Le fait de bouger, de marcher, de s’asseoir sur un ballon ou même danser pour certaines, permettraient de diminuer le temps de travail, favoriser la descente du bébé dans le bassin et même de diminuer la douleur. En fait, lorsqu’une femme en travail se tient à la verticale, la gravité l’aide à faire descendre le bébé et à ouvrir son bassin. Ainsi, le mouvement peut faciliter votre accouchement physiologique.

 

Un soutien positif

Osez parler de vos aspirations d’accouchement à la personne qui sera présente le jour prévue, mais aussi à l’équipe de soins qui vous accompagnera pendant le processus. En mentionnant vos convictions, les gens qui vous entourent pourront vous soutenir pendant les moments de douleur et vous dirigez vers des méthodes de soulagement de la douleur alternatives. Un soutien positif vous aidera à conserver le cap même lorsque l’intensité des contractions augmentera. Ces personnes significatives pourront vous aider en réalisant des points de pression, des massages, vous apportant des compresses, bouillotte ou encore simplement en vous aidant lors de vos déplacements.

 

Positionnement pendant le travail

Tout comme le mouvement, les changements de position pendant le travail et la poussée permettront au bébé de mieux se glisser dans le bassin. Vous pouvez donc vous asseoir, vous allongez, vous placez à quatre pattes, vous accroupir ou encore restez debout. Les positions verticales permettraient une meilleure oxygénation fœtale et rendraient les contractions plus efficaces. Demandez à avoir un ballon d’exercice et n’hésitez pas à vous servir de votre lit comme appui pour différentes positions.

 

L’eau

Certaines maternités et maisons de naissance offrent des bains afin d’effectuer une partie du travail ou même la naissance de l’enfant à cet endroit. L’eau chaude ou tiède permet une bonne relaxation de la mère pendant les contractions. De plus, l’effet de lourdeur du corps y est moins présente à cause de l’effet d’apesanteur. Certaines femmes apprécieront aussi le contact de l’eau par une simple douche. L’effet rassurant et enveloppant de l’eau peut vous aider à mieux gérer votre douleur.

 

Compresses et bouillotte

Selon la température, mais aussi selon les besoins de la femme en travail, l’application de compresses froides ou chaudes pourraient l’aider à soulager les douleurs de l’accouchement. Elles pourront être appliquées au niveau du dos, du bas du ventre, des reins ou encore dans le cou. Le froid aidera la mère à calmer ses chaleurs et engourdir les douleurs, tandis que la chaleur contribuera à diminuer les frissons et les douleurs musculaires. D’où l’importance d’un soutien positif de la part des gens qui seront présents lors du travail. Alors que vous créerez votre bulle, ces personnes s’assureront de vous fournir les outils de votre bien-être.

 

Massage et points de pression

L’écoute de vos besoins et de votre corps est importante. Certaines femmes ressentiront le besoin d’être cajolées et massées, tandis que d’autres détesteront être touchées. Que vous ressentiez le besoin de vous suspendre au cou de votre accompagnant(e) ou que vous ayez besoin de solitude et de concentration, il est important d’écouter votre instinct. Il n’y a pas une femme et un accouchement identique. Un massage qui fait du bien peut devenir insupportable la minute suivante. Adaptez-le selon vos envies. L’application de points de pression permettra aussi de diminuer certaines douleurs. Voici quelques suggestions de ces différents endroits du corps à cibler.

 

Méthodes naturelles

Plusieurs méthodes naturelles sont offertes en préparation à l’accouchement que ce soit pour se préparer à la gestion de la douleur ou encore pour préparer le corps à l’accouchement. Une foule d’activités et de services vous sont offerts et c’est à vous de vous renseigner à savoir si ces options vous interpellent et si leurs résultats vous suffisent. Que ce soit par la physiothérapie, le yoga, les exercices de respiration, l’hypnose, la sophrologie, l’acuponcture, la méthode Bonapace, les massages ou la méditation, les possibilités sont nombreuses. Toutefois, leur fiabilité est variable et les recherches concernant certains champs d’activités sont peu nombreuses. Il faut apprendre à créer sa propre bulle que ce soit en diffusant des huiles essentielles ou encore en tamisant les lumières. L’important, c’est d’adapter les méthodes à vos croyances et valeurs en restant sécuritaires pour bébé!

 

Que vous prépariez un accouchement physiologique, un accouchement sous péridurale, un AVAC ou une césarienne, sachez que notre équipe est disponible pour vous accompagner dans la réalisation de ce projet!

 

Source : https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/documents/information-perinatale/travail-et-accouchement.pdf

https://www.inspq.qc.ca/information-perinatale/fiches/travail-et-accouchement

http://www.aspq.org/uploads/pdf/5280fde8e023eperspectives-realite-naissance.pdf

Les informations fournies sur cette page le sont à titre indicatif seulement et ne constitue en aucune circonstance une démarche de diagnostic ou d’évaluation médicale quelconque. En tant qu’utilisateur, vous reconnaissez que vous ne pouvez vous fier à l’information contenue sur cette page pour votre propre santé ou condition.


Prenato ne fait aucune représentation ou garantie, qu’elle soit expresse ou implicite, concernant l’exactitude, l’exhaustivité, l’actualité, le caractère comparatif ou l’utilité de toute information contenue ou mentionnée sur cette page. Puisque l’information relative au domaine de la santé évolue constamment, celle contenue sur cette page pourrait être ou devenir désuète, incomplète ou incorrecte. L’utilisation de ce site ne saurait constituer une relation « médecin-patient ». Toute question visant votre santé devrait être adressé à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé.


En utilisant ce site, vous reconnaissez que Prenato ne pourra en aucune circonstance être tenue responsable de toute décision, geste ou action posé par vous en lien avec l’information contenue aux présentes.


Aucune reproduction du contenu n’est autorisé sans le consentement préalable et écrit de Prenato.